Texte 1 - Un conte persan

  • On remarque que ce texte raconte une histoire.

1 - Les personnages sont de nationalités différentes : l'un est ......., l'autre ......., le troisième ....., le dernier .......

Approfondissement : majuscules ou pas?

2 - La situation initiale = le début de l'histoire, quand les personnages sont dans une situation qu'ils connaissant depuis longtemps, sans gros bouleversmeent dans leur routine. Souvent cette partie est conjuguée à l'imparfait. Elle présente le lieu et l'époque de l'action et certains des personnages.

Dans ce texte, la situation initiale va de la ligne 1 à la ligne ...

L'élément déclencheur, aussi appelé événement perturbateur va chambouler, bouleverser cette routine. Il se passe quelque chose de nouveau qui va provoquer un changement. Souvent cette partie est conjuguée au passé simple. Souvent un nouveau personnage, un nouvel événement ou un objet va entrainer la  suite de l'histoire.

Dans ce texte, l'élément déclencheur va de la ligne ... à la ligne ...

L'action (ou les péripéties) c'est l'essentiel de l'histoire, les aventures des personnages, leurs parles, leurs agissements.

Dans ce texte, le récit de l'action va de la ligne ... à la ligne ...

La situation finale marque la fin des aventures des personnages, qu'ils aient remplis leur mission avec succès ou pas.

Dans ce texte, la situation finale va de la ligne ... à la ligne 11.

3 - Les personnages ne parviennent pas à communiquer car ils n'ont pas le même ..... 

Mes_amis_de_tarfaya

4 - En lecture, quand une question parle de fonction de quelque chose, on vous demande sûrement à quoi sert ce quelque chose.

Les deux dernières phrases du textes servent à dévoiler que les quatre personnages parlaient en fait de .....
Cela nous révèle que leur dispute était ....

Texte 2 - Un débat sur les langues

  • On remarque que ce texte ne raconte pas une histoire. L'auteur explique une idée et donne son avis.

5 - Le temps verbal est le temps auquel les verbes du texte sont conjugués. La valeur d'un temps représente la raison pour laquelle on a choisi ce temps pour s'exprimer. Concernant les valeurs du présent voir ce site.

Le temps verbal le plus utilisé est le .... de l'indicatif. Sa valeur est celle d'un ....... de .......... ............. car pour l'auteur ce qui est dit est toujours ....... .

6 - Il y a deux opinions qui s'opposent, deux idées contraires. Cela est dit dans la question. On sait aussi sur quel thème elles s'opposent : l'idée d'une langue commune. Reste à trouver quelles sont ces idées.

Quand on parle d'une langue commune à tout le monde, certains pensent que c'est .................. parce que .................................................................................... alors que d'autres pensent que ce n'est pas ............ parce que .......................................................................................................

carte_langues_mondeclique sur l'image pour l'agrandir.

7 - Un mot de liaison est un mot qui sert à relier, attacher, deux mots, deux expressions, deux phrases, deux paragraphes, deux idées. Des fois ils attachent simplement ("et"...) d'autres fois ils ajoutent une idée d'opposition ("mais", "alors que", "bien que"...), d'explication ("car", "parce que", "c'est pourquoi", "en effet"...) ou autre.

Dans ce texte, le mot de liaison qui exprime l'explication est "......." (ligne ....).
Dans ce texte, le mot de liaison qui exprime l'opposition est "........" (ligne ....).

8 - On vous demande de comparer deux phrases : pour visualiser au mieux les différences et les ressemblances de construction entre ces deux phrases, on les copie l'une au-dessus de l'autre :

La monnaie, on la porte dans sa poche ou on la garde à la banque.
La langue  , on la porte en soi, dans sa tête et aussi dans son coeur.

==> La composition de ces phrases est la suivante :
La + NOM, on la porte+ préposition + groupes nominaux

On aurait pu écrire : "On porte la langue dans son coeur" ou "on porte la monnaie dans sa poche. Mais en "mettant" "la langue" et "la monnaie" en début de phrase, Marina Yaguello, l'auteur, met en valeur ces termes, Elle insiste pour qu'on les voie bien. C'est ce qu'on appelle la mise en relief.

La phrase "Notre langue, c'est aussi notre mémoire et notre histoire" est aussi une mise en relief du mot "langue".

Mais d'où viennent tous ces dialectes? Et, où est passé le chti?

9 - Il s'agit d'une question personnelle. On te demande à toi ce que tu penses quand on te dit que notre langue est aussi notre mémoire et notre histoire. Tu dois t'exprimer par des phrases et ne pas t'arrêter à "c'est vrai" ou "c'est faux" mais tu dois expliquer pourquoi tu penses ça. Voici quelques pistes pour rédiger :

Je pense qu'effectivement "notre langue, c'est aussi notre mémoire et notre histoire" parce que.................................................; et que......................................................... .

Au contraire, je pense que notre langue n'est ni notre mémoire, ni notre histoire car...................................................., en effet, ..................................................... .

Pour en savoir plus sur l'histoire de la langue française (attention c'est assez compliqué! mais tu peux toujours jeter un oeil ça ne mord pas).

NB : N'oublie pas de recopier le cours "RETENONS" dans ton cahier et de l'entourer pour mieux l'apprendre.

Le texte page 1 est à mettre en scène (jouer comme au théâtre) et à apprendre (par coeur) par équipes de 6 ou 7 pour le 24/09. Bon jeu!